8 juin 2015

Il y a "s'expatrier" et "s'expatrier".

"Mais qu'est-ce que c'est que ce titre? C'est bon, on l'a définitivement perdue la froggy, l'Angleterre a eu raison d'elle"

Mais non mes amis! Ne vous inquiétez pas tout va bien!

Qu'est-ce que signifie ce titre? Et bien simplement qu'il y a plusieurs sortes d’expatriation. J'aime me balader sur les blogs d'autres expatriés pour voir un peu comment ils s'en sortent, ce qu'ils pensent, ce qu'il font... Je suis curieuse! (et non ce n'est pas un vilain défaut!)

En attendant le ferry lors de mon départ.

Il y a des gens qui déménagent dans un pays étranger et savent qu'ils n'y resteront pas pour toujours. Ces gens là on un plan, et sont là pour la plupart pour apprendre la langue et vivre quelque chose de différent. L'expérience d'une vie différente est très enrichissante et permet aussi de se remettre en question mais aussi de vivre des moments où on se met en danger. Et oui, partir dans un pays où ils ne parlent pas notre langue maternelle n'est pas toujours chose facile. Les administrations ne marchent pas pareil, les gens ne réagissent pas de la même façon, ni aux mêmes choses que nous.
Tant de choses diffèrent que sans un minimum de changement de notre part, l'assimilation est presque impossible. Ces gens là ont les pieds dans leur pays d'accueil mais le cœur en France, attention ça ne veut pas dire qu'ils n'aiment pas l'Angleterre!

Il y a aussi des gens qui partent, et ne savent pas s'ils reviendront ou pas. Peut-être ont-ils besoin de grands changements pour se trouver, qui sait?

 Toutes mes affaires avant mon déménagement... Soit pas grand chose ;)

Mais surtout, il y a ceux qui déménagent et savent qu'ils ne reviendront pas. Même si la vie ne se déroule jamais comme on le prévoit, l'idée même de rentrer en France serait perçue comme un échec. C'est mon cas. J'aime la France, mais mon cœur est ici en Angleterre. J'ai toujours aimé ce pays. Je ne sais pas pourquoi. Avant de déménager ici, je suis allée de nombreuses fois visiter l'ile, du sud de l'Angleterre au nord de l’Écosse. J'y suis parfois resté plusieurs mois, et y ai fait du bénévolat. Ici c'est chez moi. Je m'y sens bien!
Retourner en France serait une épreuve vraiment difficile je pense. Je n'ai plus la sécu là-bas, je n'ai plus mes repaires d'avant (tout change si vite!), j'ai appris à évoluer entourée de roast-beefs, mon compagnon anglais ne parle pas un mot de français et (oh drame!) ma voiture a maintenant le volant à droite!
Je me suis aussi aperçue que je suis différente quand je parle en anglais. Je n'ai pas tout à fait le même caractère (je suis un peu moins française et un peu plus anglaise). Je suis moins timide en anglais (étrangement), une seule chose n'a pas changé, mon sarcasme! (je suis sarcastique niveau expert!).
D'ailleurs mon corps aussi a changé! J'ai tout de suite chaud, au dessus de 15°C je commence déjà a me dire que "décidément ça doit être la canicule!". Ce qui n'est pas plus mal, puisqu'il ne fait que rarement chaud (d'un point de vue français).

Alors oui j'ai des ami(e)s et la famille en France, mais je les vois pendant mes vacances, et ils viennent me voir de temps en temps aussi! Pour le reste, la France ne me manque pas. Même si c'est un pays magnifique.
Mais que voulez-vous, le cœur a ses raisons que la raison ignore!

Et vous, êtes-vous expatrié ou pensez vous l'être un jour?
Pensez-vous retourner dans votre pays après quelques années? Êtes-vous partie baluchon sur l'épaule pour ne plus jamais revenir?
Ou pour vous l'expatriation est plus une idée folle?

N’hésitez pas a me donner votre avis!

Vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter (c'est sur le coté à droite :) )

Bonus quelques photos de mon voyage jusqu'à Sheffield lors de mon départ (pour la vie je l’espère!).









Et oui j'ai déménagé avec mon chien et mon chat (caché dans sa caisse) en 206 :)

A bientôt!!

1 commentaire:

Myrtille Chatot a dit…

Baluchon sur l'épaule, plus de sensations!